Bienvenue sur mon blog !

Retrouvez toute notre actualité.

Écologie

Les conséquences des dérives du monde moderne sur les abeilles par jean-Claude Guillaume 2/2

Les conséquences des dérives du monde moderne sur les abeilles par jean-Claude Guillaume 2/2

Nous avons vu dans la première partie que l’apiculture moderne a une grande responsabilité dans la fragilisation des colonies d’abeilles. Outre les problèmes environnementaux et celui du frelon asiatique, l’apiculture moderne est à l’origine de nombreux facteurs d’affaiblissement des populations d’abeilles
La solution à cette problématique de l’abeille, n’est donc pas de tenter de lutter contre les conséquences visibles (maladie ou parasite) comme cela se pratique sans grand succès depuis des années, mais de s’attaquer aux causes réelles de ces problèmes et de leurs conséquences, et de les éliminer. Ou, tout au moins, faire en sorte que l’abeille n’y soit pas confrontée.

lire plus
Les conséquences des dérives du monde moderne sur les abeilles par jean-Claude Guillaume 1/2

Les conséquences des dérives du monde moderne sur les abeilles par jean-Claude Guillaume 1/2

Nous savons tous que les abeilles sont en grand danger de disparition, or leur travail de butinage est de toute première importance pour notre avenir, et si cette catastrophe se poursuit, cela va perturber grandement le paysage et entre autres, la production de fruits et de légumes.
Les causes de cette disparition qui sont évoquées le plus souvent, sont les maladies, les parasites (le varroa), le frelon asiatique (prédateur redoutable venu de Chine) et les pesticides.
Nous allons voir que cette liste manque de précisions et est malheureusement incomplète.
Concernant les maladies, elles sont apparues voilà une bonne centaine d’années avec la modernisation du travail d’apiculteur. Nos ruches de pailles dans lesquelles les abeilles vivaient selon leur mode de vie naturel, ce qui est toute leur force, ont été progressivement remplacées par des ruches spécialement conçues pour exploiter l’abeille et pour en tirer un maximum de rentabilité et de profit (Miel bien sûr, mais également pollen, propolis et gelée royale). Et nous sommes passés d’une apiculture relativement primaire et paysanne, à une apiculture d’exploitation moderne. Ceci en abandonnant, nos bonnes vieilles ruches de paille ou d’osier dans lesquelles les abeilles travaillaient selon leur mode de vie naturelle et sauvage, ceci pour utiliser des ruches équipées de cadres en vue de cette exploitation.

lire plus
Éléments d’écologie politique – Pour une refondation par Quentin Bérard

Éléments d’écologie politique – Pour une refondation par Quentin Bérard

L’écologie politique pourrait-elle être autre chose que l’écologisme, ce mélange d’idéologies gauchisantes, d’ambitions technocratiques et de gestions au jour-le-jour des catastrophes en cours et à venir ? Et annonce-t-elle un autre avenir que la mise en place d’une écocratie, régime planétaire inévitablement rythmé par les effondrements mais organisant autoritairement le rationnement de populations résignées et culpabilisées ?

lire plus
Le nouveau fétichisme par Ernesto sabato

Le nouveau fétichisme par Ernesto sabato

Extrait du livre majeur de Ernesto Sabato qui rend compte de la crise universelle qui allait venir en Occident. Son expérience de physicien, qui s’était soldée par une crise existentielle, le plaçait en effet aux premières loges pour remarquer que la science, création de l’homme, avait échappé à son contrôle et allait lentement l’asservir et le transformer en rouages d’une grande machinerie.

lire plus
Appel des Chimpanzés du futur

Appel des Chimpanzés du futur

Vous avez entendu l’ultimatum, cynique et provocant, de ce chercheur en cybernétique : « Il y aura des gens implantés, hybridés, et ceux-ci domineront le monde. Les autres qui ne le seront pas, ne seront pas plus utiles que nos vaches actuelles gardées au pré. » et encore, « Ceux qui décideront de rester humains et refuseront de s’améliorer auront un sérieux handicap. Ils constitueront une sous-espèce et formeront les chimpanzés du futur. »

lire plus
Gravir l’échelle de la conscience par Paul Chefurka

Gravir l’échelle de la conscience par Paul Chefurka

Article original en anglais : Climbing The Ladder of Awareness – Traduction libre (de tous droits d’auteur) par Paul Racicot.
Lorsqu’il s’agit de notre compréhension de la crise mondiale actuelle, chacun de nous semble s’insérer quelque part le long d’un continuum de prise de conscience qui peut être grossièrement divisé en cinq étapes :

lire plus
L’équation de Kaya par Jean-Marc Jancovici

L’équation de Kaya par Jean-Marc Jancovici

Résumé de l’article de Jean-Marc Jancovici publié sur son site https://jancovici.com/ qui pose, à mon sens, la question politique essentielle de l’avenir de la civilisation occidentale face à la déplétion des ressources en énergies fossiles. Concernant l’attribution de la responsabilité du réchauffement climatique et de ses effets,cet article a le mérite de poser de vrais questions politiques : A nous de choisir le type de société que nous voulons pour les générations à venir compte tenu que « l’idée d’une croissance matérielle infinie dans un monde fini est bien l’utopie la plus folle qu’un esprit humain ait jamais conçu »(Jean-Claude Michéa)

lire plus
La thermodynamique des sociétés humaines

La thermodynamique des sociétés humaines

François Roddier est astrophysicien. En 1965, il a créé le département d’astrophysique de l’Université de Nice où il a enseigné pendant 18 ans avant d’émigrer aux États-Unis. Là-bas, il a travaillé 4 ans à l’observatoire national de Kitt Peak (Arizona) puis 12 ans à l’institut d’astronomie de l’université d’Hawaii où il a développé des techniques d’optique adaptative. Revenu en 2001 prendre sa retraite en France, il s’est intéressé à la biologie et a publié un livre intitulé "Thermodynamique de l’évolution". Il résume ici la fin de...

lire plus
Substitution causale par Vincent Mignerot

Substitution causale par Vincent Mignerot

Dans le monde réel, celui qui agit, c’est celui qui agit. Dans l’esprit humain, qui fait partie du réel mais qui ne contient pas bien sûr tout le réel, les choses sont étonnamment plus complexes : il arrive que celui qui agit soit convaincu de ne pas être à l’origine de sa propre action. Tentons de diagnostiquer ce que cela signifie sur le plan écologique, en particulier concernant l’attribution de la responsabilité de la destruction de l’environnement, et comment nous pourrions déconstruire ce que nous appellerons une stratégie de substitution causale.

lire plus