« L’oisiveté est ennemie de l’âme » - Saint Benoît

mardi 2 novembre 2010
popularité : 52%

Chapitre 1. Des diverses espèces de moines

Il est manifeste qu’il y a quatre espèces de moines. La première est celle des cénobites, c’est-à-dire de ceux qui demeurent dans les monastères, militant sous une Règle et sous un abbé. La seconde est celle des anachorètes ou ermites, c’est-à-dire de ceux qui, n’étant plus dans la ferveur d’une conversion récente, mais ayant subi la longue épreuve du monastère, [...] sont devenus capables, moyennant le secours de Dieu, de soutenir avec leur seule main et leur seul bras la lutte contre les vices de la chair et des pensées. La troisième espèce de moines, laquelle est détestable, est celle des sarabaïtes. Ce sont des hommes qui, n’étant astreints à aucune Règle, et n’ayant point été éprouvés par la vie sous la direction d’un maître comme l’or dans la fournaise, mais plutôt amollis comme le plomb, annoncent par leurs œuvres qu’ils gardent leur foi au siècle et mentent à Dieu par leur tonsure. [...] La quatrième espèce de moines est de ceux qu’on appelle gyrovagues, lesquels passent toute leur vie à courir de province en province, restant trois ou quatre jours en chaque monastère, sans cesse errants, jamais stables, esclaves de leurs passions. [...] Omettant donc les uns et les autres, occupons-nous, avec l’aide du Seigneur, à régler la plus forte espèce de moines, celle des cénobites.

La Règle du bienheureux Saint Benoît, trad. Dom P. Guéranger, Oudin, 1914

Chapitre 2. Quel doit être l’abbé

L’abbé qui aura été jugé digne de gouverner le monastère doit se souvenir sans cesse du nom qu’on lui donne, et réaliser dans ses actions le titre de supérieur. En effet, il est réputé tenir dans le monastère la place du Christ, comme il en porte le titre, d’après ces paroles de l’Apôtre : « Vous avez reçu l’Esprit de l’adoption des enfants, par lequel nous crions abba, c’est-à-dire Père » (Romains 3). L’abbé ne doit donc rien enseigner, rien établir ou prescrire qui soit contraire aux préceptes du Seigneur : ce que Dieu ne permette pas ; mais ses ordonnances, ses enseignements doivent se répandre dans les âmes de ses disciples comme le levain de la divine justice.

La Règle du bienheureux Saint Benoît, trad. Dom P. Guéranger, Oudin, 1914

Chapitre 5. De l’obéissance

C’est pour ce motif que ceux-là [les moines] ont saisi la voie étroite de laquelle le Seigneur a dit : « Étroite est la voie qui conduit à la vie » (Mt 7, 14). C’est ainsi que, ne vivant plus à leur gré, n’obéissant plus à leurs désirs et à leurs satisfactions, mais marchant au jugement et au commandement d’autrui, ils ne souhaitent autre chose, en se retirant dans les monastères, que de s’assujettir à un abbé. Sans nul doute, ce sont ceux-là qui accomplissent la sentence du Seigneur, quand il dit : « Je ne suis pas venu faire ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé. » (Jn 6, 38)
Chapitre 48. Du travail manuel de chaque jour L’oisiveté est ennemie de l’âme. Les frères doivent donc à certains moments s’occuper au travail des mains et à d’autres heures fixes s’appliquer à la lecture des choses de Dieu. [...] Si la nécessité du lieu ou la pauvreté exige que les frères s’emploient eux-mêmes à faire les moissons, qu’ils ne s’en affligent pas ; car c’est alors qu’ils sont véritablement moines, s’ils vivent du travail de leurs mains, comme nos pères et les apôtres  . Que tout ses fasse cependant avec mesure, à cause des faibles [...]. Durant le carême, ils feront leurs lectures depuis le matin jusqu’à la troisième heure pleine [9 heures du matin], et ils s’occuperont ensuite au travail qui leur a été enjoint, jusqu’à la fin de la dixième heure [16 heures]. [...] Quant aux frères infirmes ou délicats, on leur donnera une occupation ou un métier qui soit de nature à leur faire éviter l’oisiveté, sans les accabler sous l’excès du travail, afin qu’ils ne se découragent pas. Leur faiblesse devra être prise en considération par l’abbé.

La Règle du bienheureux Saint Benoît, trad. Dom P. Guéranger, Oudin, 1914


Le Christianisme : saint Paul, saint Thomas...