« Entre toutes les femmes... » - Marie Mère de Dieu

mardi 15 décembre 2009
popularité : 50%

 L’Évangile selon Luc

Source BIBLIA - Bible de Jérusalem

  • Le sixième mois, l’ange   Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, du nom de Nazareth,
  • à une vierge fiancée à un homme du nom de Joseph, de la maison de David ; et le nom de la vierge était Marie.
  • Il entra et lui dit : « Réjouis-toi, comblée de *Grâce  , le Seigneur est avec toi. »
  • A cette parole elle fut toute troublée, et elle se demandait ce que signifiait cette salutation.
  • Et l’ange   lui dit : " Sois sans crainte, Marie ; car tu as trouvé *grâce   auprès de Dieu.
  • Voici que tu concevras dans ton sein et enfanteras un fils, et tu l’appelleras du nom de Jésus.
  • Il sera grand, et sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père ;
  • il régnera sur la maison de Jacob pour les siècles et son règne n’aura pas de fin. « -* Mais Marie dit à l’ange   : » Comment cela sera-t-il, puisque je ne connais pas d’homme ? « -* L’ange   lui répondit : » le Saint-Esprit   viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi l’être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu.
  • Et voici qu’Élisabeth, ta parente, vient, elle aussi, de concevoir un fils dans sa vieillesse, et elle en est à son sixième mois, elle qu’on appelait la stérile ;
  • car rien n’est impossible à Dieu. « -* Marie dit alors : » Je suis la servante du Seigneur ; qu’il m’advienne selon ta parole ! " Et l’ange   la quitta.
  • En ces jours-là, Marie partit et se rendit en hâte vers la région montagneuse, dans une ville de Juda.
  • Elle entra chez Zacharie et salua Élisabeth.
  • Et il advint, dès qu’Élisabeth eut entendu la salutation de Marie, que l’enfant tressaillit dans son sein et Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint.
  • Alors elle poussa un grand cri et dit : " Bénie es-tu entre les femmes, et béni le fruit de ton sein !
  • Et comment m’est-il donné que vienne à moi la mère de mon Seigneur ?
  • Car, vois-tu, dès l’instant où ta salutation a frappé mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en mon sein.
  • Oui, bienheureuse celle qui a cru en l’accomplissement de qui lui a été dit de la part du Seigneur ! « -* Marie dit alors : » Mon âme exalte le Seigneur,
  • et mon esprit tressaille de joie en Dieu mon Sauveur,
  • parce qu’il a jeté les yeux sur l’abaissement de sa servante. Oui, désormais toutes les générations me diront bienheureuse,
  • car le Tout-Puissant a fait pour moi de grandes choses. Saint est son nom,
  • et sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent.
  • Il a déployé la force de son bras, il a dispersé les hommes au cœur superbe.
  • Il a renversé les potentats de leurs trônes et élevé les humbles,
  • Il a comblé de biens les affamés et renvoyé les riches les mains vides.
  • Il est venu en aide à Israël, son serviteur, se souvenant de sa miséricorde,
  • - selon qu’il l’avait annoncé à nos pères - en faveur d’Abraham et de sa postérité à jamais ! "

 « Ave Maria » ou « Je vous salue Marie »

Je vous salue, Marie pleine de *grâce   ;
le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous,pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen  .


les-religions-monotheistes-judaisme-christianisme-islam

Navigation

Articles de la rubrique

  • « Entre toutes les femmes... » - Marie Mère de Dieu